Logo ESCLes maladies du muscle cardiaque à 40% d’origine génétique.
Publication dans European Heart Journal du premier registre européen des cardiomyopathies
Coordonnée par le Pr. Philippe Charron, cardiologue au sein de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, cette étude européenne révèle que 40% de ces pathologies sont d’origine génétique.

La cardiomyopathie est une maladie dans laquelle le muscle du cœur se dilate, s’amincit ou se rigidifie. À mesure que celle-ci s’aggrave, le cœur s’affaiblit et devient de moins en moins capable de pomper le sang de manière efficace et de maintenir un rythme normal. 1 personne sur 300 est atteinte de cardiomyopathie en Europe.

Conduit au sein de l’EURObservational Research Programme (EORP) de l’ESC, ce tout premier registre européen a regroupé 3208 patients inclus dans 69 centres répartis dans 18 pays.

« Nous sommes surpris de constater à quel point cette maladie est héréditaire » souligne le Pr. Philippe Charon. Ainsi, il apparait important de détecter la maladie chez tous les membres de la famille d’un malade nouvellement diagnostiqué, même lorsqu’ils sont apparemment en bonne santé.

Publication ESC on-line : Version pdf

Article du Figaro : Maladies du muscle cardiaque